Fête de thaipusam cavadee ile maurice
Maurice

Thaipusam Cavadee à Maurice : entre dévotion et fascination

Maurice est une île multiculturelle où plusieurs communautés se côtoient en respectant chacune les croyances de l’autre. C’est ce qui à mon sens en fait tout son charme, mais j’y reviendrai en détail dans un prochain article. Aujourd’hui je voulais vous parler de Thaipusam Cavadee, une fête Tamil célébrée à Maurice par la communauté Tamoul.

Thaipusam Cavadee, une dévotion absolue au Dieu Murugan

Si je souhaitais vous parler de cette fête aujourd’hui c’est que d’une part, elle fait l’objet d’un jour férié à Maurice et que d’autre part, c’est certainement la fête la plus importante pour la communauté Tamoul. La célébration a lieu chaque année en janvier ou février selon le calendrier Tamoul, lorsqu’il y a pleine lune. Cette année, la fête a été célébrée le 21 janvier, coïncidant ainsi avec l’éclipse lunaire.

La célébration commémore à la fois la naissance du Dieu Murugan (fils du Dieu Shiva et de Parvati) et le jour où sa mère lui donna la lance qui lui permettrait de vaincre le Démon Soorapadman. Ce jour particulier marque la fin d’une période de 10 jours durant lesquels les Tamoul gardent carême (végétarien), prient, demandent rédemption et observent pénitence.

Le jour de la procession, les fidèles s’adonnent à la cérémonie des Cavadee, structures en bambou, finement décorées de fleurs parfumés, de citrons, de noix de coco et de feuilles. Chez certains dévots les Cavadee sont fixés à même la peau. Pour l’occasion, les Tamoul portent des vêtements de couleurs fuchsia et safran.

Thaipusam cavadee ile maurice

Thaipusam Cavadee, une célébration fascinante

Si vous avez la chance d’être à l’Île Maurice pendant cette période, vous pourrez observez ces processions dans les quatre coins de l’île. Pour les non Tamoul, cette fête peut être aussi fascinante que déroutante.

Fascinante par le nombre de dévots portant ces Cavadee plus somptueux les uns que les autres. Par ces couleurs fuchsia et safran, abondantes, sublimées par le soleil qui contrastent avec le bleu du ciel. Fascinante, par ses chants et ses musiques qui vous embarquent dans un autre monde. D’ailleurs, si vous êtes assez réceptifs à ce genre d’événements, vous aurez peut-être la chance de ressentir certaines vibrations au passage de la procession.

Enfin, déroutante car les dévots qui généralement se préparent mentalement et physiquement se percent la bouche, la peau, s’accrochent des limons, comprenez citrons, sur le torse et le dos. D’autres portent des chaussures à semelles à pics prêtent à leur transpercer la plante des pieds au moindre faux pas. Le but de la démarche étant de se purifier du mal. Âmes sensibles mieux vaut donc s’abstenir. A la question ont-ils mal ? Je ne saurai vous répondre. Mais en demandant à quelques personnes, toutes m’ont affirmées que « non » car ils s’y étaient dûment préparés. D’ailleurs, le régime d’abstinence qu’ils suivent à la lettre pendant 48 jours expliquerait pourquoi ils ne saignent pas et ne ressentent pas de douleurs. Quoi qu’il en soit, la célébration doit être éprouvante car la procession s’étend sur plusieurs kilomètres.

Lorsque j’y ai assisté l’année dernière, j’ai ressenti beaucoup d’émotions et une certaine énergie positive et bienveillante. Mais je ne vous cache pas que la vue de certains rites m’a quelque peu fait tourner de l’oeil, d’autant plus que ce matin là je n’avais rien avalé au petit-déjeuner et qu’il y avait un soleil de plomb. Résultat : j’ai dû m’asseoir pendant quelques minutes pour reprendre mes esprits en buvant un jus de limon bien sucré. Sur ce je vous laisse avec quelques photos qui je l’espère vous feront voyager.

thaipusam cavadee une dévotion absolue au dieu murugan

cavadee ile maurice tamil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *