janzu relaxation meditation
Reflexion

Janzu : de l’eau pour se ressourcer

J’ai eu la chance il y a quelque temps d’être invitée par Stéphanie Vautey à une séance de janzu, alors que j’écrivais sur le sujet pour le journal local. Une expérience incroyable et bouleversante que j’avais envie de vous faire découvrir.

 

Le janzu, une technique de relaxation pas comme les autres

Le janzu est une technique de relaxation profonde pratiquée dans l’eau pour ses vertus thérapeutiques. Cette thérapie, originaire du Mexique, existe depuis plus d’une vingtaine d’années. Elle repose sur la méditation et la relaxation en utilisant les principes de présence, de mouvement et de “flow”.  Le but étant d’atteindre un niveau de relâchement maximal. Ce moment de pure détente ne se pratique qu’en eaux chaudes (entre 28°C et 34°C). Ça permet à nos muscles, nos articulations et notre système nerveux de se laisser aller au gré de l’eau.

Lors d’une séance, vous êtes allongé sur l’eau, les yeux fermés. Le ou la praticienne, par de légers mouvements, vous berce au rythme de votre souffle. Pour ceux qui sont à l’aise avec l’eau, certains passages se font sous l’eau. Que je vous rassure, vous n’êtes jamais à plus de 5 cm de la surface de l’eau et de toute façon cela ne dure qu’un court instant (à peine 3 secondes). Dans tous les cas, sachez que le pince-nez est de mise (“juste au cas où”, vous comprenez).

En ce qui concerne les bienfaits du janzu sur la santé, ils sont nombreux. Cette thérapie nous transporte dans un état de plénitude absolu. Elle chasse le stress et les blocages émotionnels accumulés dans l’organisme, nous aide à se reconnecter à soi-même, et à retrouver la sensation que nous avions dans le ventre de notre mère. Elle permettrait également de stimuler les systèmes immunitaire, respiratoire mais aussi la pression sanguine.

 

Mon expérience avec le janzu

seance de janzu hotel saint geran ile maurice

 

J’avoue qu’au départ je n’attendais rien en particulier de cette expérience, si ce n’est du bien-être. J’avais déjà entendu parler du janzu par le biais d’autres blogueurs, et tous avaient eu un ressenti différent. Soit on est réceptif à la thérapie, soit on ne l’est pas. Quoi qu’il en soit, cela procure à minima une sensation de bien-être. C’est donc dans cet état d’esprit que j’ai débuté la séance.

J’aimerais préciser que ce qui est difficile dans les premières minutes, c’est de lâcher prise. On a tellement l’habitude d’être dans le contrôle absolu, que ce soit de notre corps ou de notre esprit, qu’il faut réapprendre à se laisser aller. Le reste de la séance s’est déroulée comme sur des roulettes ! Tellement, que je ne n’avais plus aucune notion de l’espace ni du temps.

A la fin de la séance me suis sentie déboussolée, euphorique et sur une notre planète, comme si j’avais trop bu…J’avais l’impression d’être un enfant qui fait ses premiers pas. C’est comme si j’avais eu droit à un nouveau corps, lesté de toutes les tensions accumulées au fil des années. Fait étrange, une fois la thérapie fini, j’ai eu envie de pleurer (ce qui m’a t-on-dit arrive chez certaines personnes). En fait, j’avais les larmes aux yeux. Je ne saurais expliquer pourquoi… Peut-être parce que ce que je venais de vivre était infiniment beau et magique ?

Je pense sincèrement que le janzu est une technique qui mérite vraiment d’être plus connue. Il s’agit d’une expérience qui à mon humble avis doit être vécue au moins une fois dans sa vie. Chacun la vivra différemment, mais ce qui est sûr, c’est que l’on ne peut qu’en ressortir transformé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *