2019 nouvelle année ile maurice
Expatriation

Expatriation : 5 événements que j’ai ratés en 2018

Voilà encore une année qui vient de s’achever et une autre qui vient de commencer. 2018 aura été une année mouvementée, ponctuée par de nombreuses découvertes. Alors avant de m’investir sur mes nouveaux projets en cette année 2019, j’avais envie de vous faire revivre tous les événements que j’ai manqué en 2018 mais que j’ai suivi de (très) près.

1 Les événements en famille et entre amis

Anniversaires, Naissance, Noël, Nouvel An…à chaque occasion je n’ai pu être présente physiquement. Mais cela n’empêche pas de beaucoup penser à ma famille et mes amis en ces moments spéciaux.

2 La France et son manteau de neige

Neige sur la Dune du Pilat 2018
Crédit photo : Syndicat Mixte de la Dune du Pilat

Quelle déception de voir que l’année où je ne suis pas en France, il neige à peu près partout dans le pays… Même à Bordeaux ! En 6 ans là-bas, je n’en ai eu qu’une seule fois et c’était en 2011. Depuis mon île, je vous avoue que la neige et le froid me manque quelques fois. Ici vous avez quasiment 365 jours de soleil… quant au froid, les températures les plus basses l’hiver avoisinent les 20°C en journée et 12°C la nuit. Autant dire que le grand froid est inexistant.

3 Le CO, champion de France

Castres Olympique champion de France 2018
Crédit photo : Castres Olympique

Pour la cinquième fois, le Castres Olympique (le Club de rugby de ma ville natale) a été sacré champion de France. La dernière fois qu’il l’avait été (en 2013), j’avais pu me joindre aux Castrais et fêter dignement la victoire en famille.

4 Les Bleus, champion du monde

bleus champions du monde 2018
Crédit photo : Eurosport

Côté sport, 2018 a été fort. Après 20 ans, les Bleus nous ont ramené la coupe du monde. Pour le coup, c’est avec le cœur lourd que j’ai fêté leur victoire. J’aurais aimé pouvoir m’éclipser et vivre le moment dans mon pays. En 1998, je n’avais que 5 ans et ne comprenais pas tellement. J’en ai des souvenirs évidemment mais j’étais quand même trop petite. Je crois d’ailleurs que ce qui m’avait le plus marqué à l’époque c’était Footix (dont la peluche me suivait partout) et mon album panini (où je m’attardais sur la photo de Figo car je lui trouvais une ressemblance avec mon père).

5 Les gilets jaunes, une révolution moderne historique

gilets-jaunes-france
Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Les gilets jaunes auront été le visage de cette fin d’année, bien qu’encore actifs aujourd’hui. Je ne suis pas nécessairement éplorée de ne pas avoir été dans mon pays mais force est de constater que c’est un événement qui a bien des égards a marqué mon esprit. J’en suis d’ailleurs persuadée, ce mouvement sera dans quelques années, inscrit dans les récits de l’Histoire.

Pour conclure ce chapitre 2018,  je dirai que que l’expatriation c’est aussi ça : suivre son pays de loin. Loin des yeux mais pas loin du cœur. Je ne sais pas ce que 2019 nous réserve mais je vous souhaite en tout cas une très belle année, remplie d’amour et d’humour. Et ce qu’il y a de sûr, c’est que j’ai encore beaucoup de choses à vous raconter ici, sur ce petit paradis de l’Océan Indien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *